Accueil

Nouvelles en date du 30 septembre 2017

Résumé de la réunion du 30 septembre 2017.

En mai 2018 maître Charles O’Brien déposera un recours collectif concernant les émissions d’ondes électromagnétiques (dont les compteurs d’Hydro-Québec font partie).
Pour ceux qui ont encore leur compteur électromécanique, il est fortement conseillé de ne pas accepter de nouveaux compteurs avant que ce recours collectif soit présenté (mai 2018).

Il est recommandé d’ajouter le terme « Sans préjudice » dans vos communications avec Hydro-Québec. Ce terme signifie que le contenu ne peut être utilisé ni contre vous ni contre vos droits.
Définition de l’Internaute : Sans préjudice de signifie sans compter. Cette locution issue du droit désigne le fait de ne pas renoncer à quelque chose. Sans préjudice de quelque chose veut dire sans faire tort à, sous réserve de.

Notez que les avis envoyés par Hydro-Québec par courrier régulier pourraient être reconnus non valides devant une cour de justice. Rien ne prouvant que nous l’ayons reçu.

Notez que ceux qui ont encore un compteur électromécanique sont toujours sous les termes de l’ancien contrat qui les lie avec Hydro-Québec. Contrat qu’Hydro se doit de respecter. Toute acceptation de nouvelle condition (acceptation de frais ou de nouveau compteur) pourrait vous lier automatiquement avec les termes d’un nouveau contrat. Pensez-y-bien avant d’accepter quoi que ce soit.

Hydro-Québec ne peut vous couper l’électricité en période hivernale soit du 1er décembre au 31 mars.

Certains d’entre nous se sont vus appliquer les frais d’inaccessibilité. On se questionne actuellement sur la meilleure solution.
A) Refuser de payer les frais (ce qui pourrait nous mettre dans une situation de faute de paiement et légitimer Hydro de nous couper le courant)
B) Payer les frais. Attention, il est possible que cela vous lierait implicitement avec un nouveau contrat auprès d’Hydro-Québec.
C) Payer les frais, mais par chèque séparé en stipulant que nous refusons ces frais.
Des avis juridiques seront demandés à cet effet. Nous vous tiendront au courant via ce site dès que nous en saurons plus sur la meilleure façon de faire.

Nous sommes en train de compiler une liste des sites qui sont toujours actifs et qui se battent encore contre les compteurs d’Hydro-Québec. Nous mettrons à jour la page « Groupes locaux – Québec » dès que ce sera complété.

Gardez vos compteurs!

Nouvelles en date du 27 août 2017

Résumé de la réunion du 26 août 2017.

Il semble que la période estivale ait été tranquille. Mis à part deux nouveaux-anciens membres (bienvenues Catherine et Joël) peu d’entre nous ont reçu de nouvelles lettres de menaces.
Nous gardons donc la même position. Refusez. Soyez fermes, mais polis. Si jamais l’un d’entre nous devait subir une coupure d’électricité, veuillez filmer la scène afin que nous puissions attirer l’attention des médias.
Lorsque nous avons des contacts avec Hydro-Québec, les réponses sont toujours dans le même « cadre ». Les employés qui nous contactent sont donc limités à donner les réponses qu’ils ont devant les yeux  sur leur note de service.
Un site intéressant nous a été soumis. Il s’agit de https://inpowermovement.com
Cela provient de B.C. En bref, ils ont envoyé aux dirigeants des divers organismes et paliers gouvernementaux une lettre d’ »Avis de responsabilité » (suivi par la suite d’une lettre d’Avis de faute de correction »). Il semble que dans quelques cas cela a donné des résultats. Ce site est bien fait. Nous vous invitons à prendre 1 heure de votre temps pour le consulter (en anglais seulement malheureusement).
Il contient aussi une série de documents. Le premier est « l’Avis de responsabilité » et le deuxième « l’Avis de faute de correction » . Ces deux documents sont aussi accompagnés de 2 autres documents qui sont les méthodes (le « comment faire » pour utiliser ces documents).
Voici ces 4 documents.
APPEL À TOUS »
Nous faisons un appel à tous: est-ce que quelqu’un dans le groupe connait un(e) traducteur(trice) qui pourrait créer une version française de ces documents? Il y a des termes juridiques qui doivent être précis alors ça prend une personne qui a de l’expérience. Lorsque ce sera fait, nous pourrons passer à l’action et tenter d’utiliser la même méthode pour responsabiliser les gens en position de prendre des décisions et les faire changer d’avis concernant les compteurs émetteurs.
Merci de faire circuler à travers vos contacts.
Nous allons tenter d’organiser une conférence ou une rencontre cette automne qui sera ouverte à tous afin de vous tenir au courant des développements et de notre plan d’action à venir. Surveillez ce site pour plus d’information à venir…
Merci à tous de votre implication.

.

Nouvelles en date du 11 juillet 2017

Plus déterminés que jamais!

Résumé de la réunion du 08 juillet 2017.

Voici un résumé de la réunion qui a eu lieu samedi le 8 juillet dernier.
 
1- Nous avons donné des nouvelles des différents combats qui sont menés contre Hydro-Québec.
 
2- Nous avons fait un tour de table pour connaître où en sont les gens dans leurs communications avec Hydro-Québec. Certains sont plus avancés que d’autres, mais grosso modo c’est toujours le même motif en arrière-plan: Hydro veut faire plier ses clients un par un.
 
3- Nous avons fait passer un sondage pour connaitre jusqu’où les gens sont prêts à aller pour défendre leurs droits. En résumé, nous sommes plus déterminés que jamais à aller jusqu’au bout. Plusieurs sont prêts à aller en cour au besoin.
 
4- Vous trouverez ci-jointe, une lettre type que vous vous invitons à faire parvenir à vos députés. N’hésitez pas à la personnaliser. Faites attention, car parfois dans le transfert du document, des fautes de frappent apparaissent (probablement dû aux différentes versions de Word et du passage du Mac au PC). Relisez tout avant de l’envoyer.
Modèle à personnaliser à envoyer à vos députés. (Word cliquez ici)
Certains ont demandé de mettre en ligne les lettres que nous envoyons à Hydro-Québec. Cette option n’a pas été retenue. En effet, il est préférable que chacun personnalise sa réponse. Évitons de faire du copier-coller. Le mot d’ordre est soyez polis, mais fermes dans vos réponses. Refusez les nouveaux compteurs. Refusez l’accès à vos compteurs (sauf pour en faire la lecture). Refusez tous frais supplémentaires. Nous considérons qu’ils sont illégaux. 
Hydro-Québec vous fera probablement part de décisions prises par la Régie de l’Énergie. N’oubliez pas que la Régie n’a pas compétence et juridiction dans tous les domaines (un juge en a fait part dans une cause antérieure). Le rôle de la Régie de l’Énergie et le rôle de la Cour de justice sont bien différents. Des arguments avancés par Hydro ou par la Régie pourraient très bien être invalidés par une cour.
Ne divulguez pas vos arguments dans vos lettres à Hydro-Québec. Nous ne voulons pas que leurs avocats puissent se préparer à l’avance advenant un recours en justice.
 
5- L’un de nous espérait un certain assouplissement d’Hydro-Québec face aux frais de remplacement. Il était en communication directe avec la direction. Toutefois, nous avons appris (après notre réunion) qu’Hydro refuse tout dégel des frais. 
Nous vous informons que la foire Écosphère aura lieu les 12-13 août prochain au vieux port de Montréal.
Plus de détails à cette adresse: http://foireecosphere.org
 
Nous vous rappelons l’adresse du site: https://refusonslescompteurs.wordpress.com
Partagez-le!
 
Notez à votre agenda la date de la prochaine réunion: samedi le 26 août à 13h;00 . Nous vous confirmerons le lieu plus tard.
 
Plus déterminés que jamais, faisons valoir nos droits!
 
À bientôt!

Nouvelles en date du 6 juin 2017

Résumé de la réunion du 27 mai 2017.

Plusieurs personnes ont reçu un avis d’Hydro-Québec les avisant qu’elles doivent faire changer leurs compteurs sous peine de se voir couper d’électricité.
De plus, Hydro semble vouloir imposer 2 fois les frais de 85$. Une fois pour frais d’inaccessibilité et une seconde fois pour frais d’installation.
Face à de telles lettres, 3 options s’offrent à vous:
1- Plier et accepter leur terme (ce que nous ne souhaitons pas). Le but d’Hydro étant de gagner un à un les cas de ceux qui ont refusé jusqu’à aujourd’hui.
2- Ne pas répondre. Dans un tel cas, il est fort probable qu’Hydro vous imposera leurs frais sur votre prochaine facture. Si vous ne payez pas ces frais, vous serez alors fautifs.
3- Refusez, mais vous devez le faire de façon officielle (idéalement par courrier livré par un huissier). Soyez polis, mais fermes et structurés dans vos réponses.
Plusieurs informations ont été partagées.
Entre autres le cas de M. Blain qui a menacé d’aller en cour supérieure pour les frais de relève. Nous connaissons la suite des choses: Hydro a craint d’aller en cour et a remboursé tous ses clients qui avaient été injustement facturés (plus de $800,000 estimé).
Si un abonné devait aller jusqu’en cours pour faire valoir nos droits, nous proposons de faire une levée de fonds via du socio-financement afin de le soutenir.
Certains d’entre nous ont des capteurs d’ondes électromagnétiques qu’ils sont prêts à mettre au service des gens du comité en cas de besoin.
L’un de nos collaborateurs est très avancé dans le processus de « lettres et réponses » officielles avec Hydro-Québec. Nous suivons de près l’évolution de la situation.
À faire pour la prochaine réunion.
Nous rédigerons un modèle de lettre à envoyer à nos députés.
Nous tenterons de contacter un avocat qui serait prêt à nous représenter « pro bono ».
Nous tenterons d’avoir un avis juridique sur la valeur du « formulaire d’acceptation de responsabilité » qui est disponible sur le site web.
 ***

Nouvelles en date du 5 mai 2017

Les gens qui résistent encore aux compteurs dits « intelligents » ont formé un comité et se sont réunis le 29 avril 2017.

Voici un bref résumé de la situation actuelle.

LA SITUATION ACTUELLE
Pour ceux et celles qui ont toujours conservé leurs compteurs électromécaniques (à roulette):
Vous avez l’option de refuser les nouveaux compteurs (cela a été publié dans les journaux et confirmé par le PDG d’Hydro-Québec, Eric Martel). 
Hydro vous demandera toutefois des frais de $85 (frais d’inaccessibilité) et $5/mois pour frais de relève de compteurs (qui devraient passer à $2.50 en juin).
Bien que chacun est libre de ses choix, nous croyons qu’il serait juste et équitable de refuser les frais de $85 mais d’accepter les frais de relève. 
 
Pour ceux et celles qui ont un compteur de nouvelle génération non communicant:
Certains ont proposé de déduire les frais de $85 de leur facture en avisant Hydro-Québec. Libre à vous de le faire, toutefois nous vous rappelons qu’Hydro pourra alors faire valoir que votre compte est en souffrance et cela entachera votre dossier et/ou votre crédibilité.
 
Pour tous:
Si vous refusez certains frais, ou si vous contestez quelques décisions d’Hydro-Québec, il est recommandé de faire parvenir vos communications par écrit à Hydro-Québec de manière officielle par huissier (si vous pouvez vous le permettre financièrement) sinon, par courrier recommandé  au minimum. Toute communication non officielle sera reconnue comme non valable si jamais vous devez aller en cour de justice.
 
LA SITUATION À VENIR
Nous tenterons de rassembler les différents groupes qui existent encore afin de faire converger les efforts vers un but commun.
Nous nous garderons au courant des actions entreprises par Hydro-Québec pour faire plier les gens. Jusqu’où iront-ils? Mettront-ils à exécution leur menace de couper le courant? Si jamais l’un d’entre nous se faisait couper le courant, ou si un employé d’Hydro-Québec (ou un mandataire) vous forçait à accepter un nouveau compteur, nous vous recommandons de filmer la scène afin que nous puissions alors la diffuser dans les médias (ce qui entacherait l’image d’Hydro-Québec).
Des suggestions ont aussi été faites sur les points suivants:
Organiser une manifestation à l’automne.
Contacter différentes émissions (télés ou radios) pour raviver le débat.
Ces idées seront à être débattues lors d’une prochaine réunion.
 
Nous vous rappelons qu’une conférence sur la pollution électromagnétique aura lieu le 28 juin à Montréal. Pour les détails, suivez ce lien: http://lespiedsalaterre.org/event/conference-montreal-quebec-canada/
***

Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec ( RESQ )

 

La mobilisation contre l’installation des compteurs intelligents d’Hydro-Québec n’a pas réussi à empêcher le déploiement massifs de ces appareils nocifs pour la santé mais il aura au moins permis d’informer la population des principaux symptômes ressentis en présence d’ondes électromagnétiques. Plusieurs personnes ont pu enfin, grâce aux informations diffusées sur le site Refusons les compteurs identifier les causes environnementales de malaises persistants que la médecine ne pouvait expliquer. Les divers groupes Refuse qui ont été actifs partout au Québec ont aussi reçu de nombreux appels à l’aide de personnes devenues très souffrantes depuis l’installation des nouveaux compteurs.

Toutes ces personnes ÉlectroHyperSensibles (EHS) ont donc pu briser l’isolement et se regrouper en marge de la mobilisation contre les compteurs intelligents et créer une nouvelle organisation à but non lucratif pour les représenter, les défendre et offrir un réel soutien aux personnes EHS en difficulté.

Le Rassemblement ÉlectroSensibilité Québec (RESQ) a été officiellement fondé le 18 juin 2016, à Sainte-Adèle.
Le RESQ a pour mission de:

-Représenter les personnes électrosensibles du Québec et être leur porte-parole.
-Favoriser le regroupement et les échanges entre les personnes électrosensibles.
-Faire reconnaître et défendre les droits des personnes électrosensibles du Québec.
-Faire connaître les ressources pouvant leur venir en aide.
-Sensibiliser la population québécoise à l’électrosensibilité et aux effets des champs électromagnétiques.

Pour en savoir plus sur le RESQ et ses activités, consultez le site

Pour devenir membre du RESQ, cliquez ici

Si vous voulez faire connaître le RESQ, imprimez et distribuez ce dépliant.

 

 * * *

30 juillet 2016

Victoires à l’Horizon!

La Régie de l’énergie permet aux clients de garder le compteur  électromécanique sous certaines conditions.

Dans une décision provisoire rendue le 22 juillet 2016, la Régie de l’énergie modifie l’article 13.1.1 des Conditions de service. Cela a pour effet de clarifier la situation de la plupart des clients qui ont réussi à conserver leur compteur électromécanique tout en écartant la menace de coupure de service que laissait planer Hydro-Québec.

Cette décision fait en sorte qu’un client  peut  garder le compteur  électromécanique à condition de payer les mêmes frais que pour l’option de retrait soit 85$ de frais initiaux «  liés à l’inaccessibilité du compteur » et 5$/mois de frais de relève.

Cette décison survient dans le contexte où 129 000 clients (3.7% de la clientèle) refusent ou négligent de donner accès à leur compteur ou d’entreprendre les travaux requis pour le remplacement du compteur et ont donc toujours, par conséquent, un compteur électromécanique.

Dans ce contexte Hydro-Québec considère que l’interruption de service est une mesure de dernier recours « très drastique » et cherche à avoir des mesures alternatives avec lesquelles il peut travailler, en collaboration avec le client.

Ce changement d’attitude du distributeur fait suite au constat d’échec de la stratégie de communication utilisant la menace d’interrompre le service afin de convaincre les récalcitrants à accepter de gré ou de force les nouveaux compteurs. En effet, le Distributeur avait récemment mis en place un projet pilote de « communication », prévoyant, notamment, l’envoi de lettres et des suivis téléphoniques auprès d’un échantillon de 600 clients chez qui il n’avait pas été en mesure d’avoir accès au compteur, lors de la phase de déploiement massif des compteurs de nouvelle génération. Ce projet pilote a été un échec puisque 70% des clients visés ont résisté à cette tactique d’intimidation, ont maintenu leur refus et n’ont pas donné suite à cette lettre.

De manière plus concrète, Hydro-Québec admet désormais que des délais et des coûts importants peuvent être liés à la mise en place des procédures d’interruption, plus particulièrement dans les situations où Hydro-Québec n’a pas accès à l’appareillage de mesure.

La nouvelle version de l’article 13.1.1 se lit  comme suit :

Article 13.1.1 des Conditions de service

 « Si l’installation électrique est monophasée et d’au plus 200 A et que le client :

Refuse ou néglige de donner accès à l’appareillage de mesure autre qu’un compteur de nouvelle génération pour qu’Hydro-Québec le remplace par un compteur de nouvelle génération; ou

N’effectue pas les travaux requis pour permettre le remplacement du compteur ou pour rendre conforme son installation électrique;

les « frais liés à l’inaccessibilité du compteur » ainsi que les « frais mensuels de relève » indiqués à l’article 12.4 des Tarifs deviennent applicables après huit jours francs de l’envoi d’un avis par Hydro-Québec, si le client n’a pas apporté les correctifs nécessaires.

D-2016, R-3964-2016- 22 juilet 2016 page 17

De plus, les commissaires de la Régie ont cru bon de préciser que:

[66] La Régie constate que la mise en oeuvre des articles proposés se fera de façon transparente puisqu’il y est prévue l’obligation pour le Distributeur d’aviser par écrit le client des frais qui lui seront éventuellement facturés. De plus, le client aura l’opportunité de corriger la situation s’il ne veut pas se voir appliquer les frais en question.

[67] En outre, il n’y a aucun préjudice pour les clients découlant d’une application provisoire des articles proposés puisque, si les articles ne sont pas approuvés à l’occasion de la décision finale, les clients seront remboursés avec intérêts.

D-2016, R-3964-2016- 22 juilet 2016 page 16

Taux de refus évalué à plus de 6%

Nous pouvons considérer cette décision permettant de conserver le compteur électromécanique comme une victoire pour ceux et celles qui ont su maintenir fermement leur position de refus. Si on additionne le 129 000 compteur électromécaniques toujours en place au 80 000 compteurs non communicants (CNC) installés en vertu de l’option de retrait ( auxquels il faudrait ajouter quelques milliers de CNC qui ont été demandés mais que H-Q n’a toujours pas installés …) le taux réel de refus  se situe minimalement autour de 6%  ce qui est bien au-delà du seuil fatidique de 1% à 2% qui a mené à la démission de M. Georges Abiad et de Thierry Vandal en janvier 2015 qui coïncidait avec l’atteinte d’un taux de 1% de demande d’option de retrait !

Importance de réagir adéquatement

Il est important de noter que cette décision provisoire ne résout en rien les risques de surfacturations inexpliquées, les risques d’incendies et autres enjeux mis de l’avant comme la protection de la vie privée ou la facturation différenciée.

Les clients qui, pour toutes ces bonnes raisons, désirent conserver leur compteur à roulette ne doivent pas attendre de recevoir l’avis car le délai de « 8 jours francs de l’envoi d’un avis par Hydro-Québec » laisse peu de temps pour agir. En fait, c’est la date d’envoi et non la date de réception qui compte même si la lettre est reçue 4 jours plus tard et cela en tenant compteur des jours non-ouvrables!

Les clients qui ont une installation non conforme doivent rendre leur installation conforme (exemple enlever des obstacles physique tels que des matériaux ou des équipements) tout en sécurisant l’accès au compteur électromécanique (installer un nouveau dispositif permettant de barrer l’accès au compteur au besoin).

Dans les cas de compteurs groupés dans un seul logement, les nouvelles dispositions peuvent permettre de trouver un nouveau compromis avec les voisins d’immeubles s’ils sont disposés à payer les frais. Dans ce cas, il faut dès à présent informer les voisins d’immeuble des nouvelles dispositions provisoires et convenir d’une manière de défrayer les nouveaux coûts. Malheureusement, dans les cas où les voisins d’immeuble ne veulent pas collaborer, le problème des compteurs multiples situés dans un même logement demeure entier et la position de résistance demeure le seul recours à court terme.

Pour le moment les nouvelles dispositions ne concernent que les compteurs de 200A et ne clarifient pas la situation des compteurs de 400A qui ne peuvent faire l’objet de l’option de retrait. En ce cas le maintien du refus doit être considéré en attendant de nouvelles décisions de la Régie qui prévoit prendre en compte cette situation prochainement.

D’autres victoires à espérer

La prochaine victoire consistera à obtenir l’abolition définitive des frais initiaux de 85$ et des frais de relève mensuels de 5$. Ces frais prohibitifs sont discriminatoires envers les personnes ÉlectroHyperSensibles (EHS) qui ne peuvent tolérer les ondes émises par les compteurs communicants en raison de leur condition de santé. Ces frais sont aussi discriminatoires pour les personnes à faible revenu qui ne peuvent se prévaloir de l’option de retrait en raison de leur condition économique et finalement ces frais sont un réel empêchement à l’application de l’option de retrait pour toutes les personnes aux prises avec des compteurs multiples dans leur logement ou à proximité de leur logement.

L’abolition définitive de tous les frais prohibitifs sera la seule garantie d’équité et de justice pour tous et toutes. Alors seulement il deviendra possible pour chacun et chacune d’exercer enfin un libre choix démocratique envers une technologie que nous n’avons pas choisie, une technologie coûteuse qui nous a été imposée sans réelle étude d’impact économique, social, environnemental ou sanitaire.

Résister n’est pas toujours facile mais cela a porté fruit. Il faut donc continuer à résister en solidarité les uns envers les autres.

L’examen de l’ensemble du projet de lecture à distance LAD par les instances telles que la Protectrice du citoyen et le Vérificateur général du Québec seraient  l’ultime victoire envers un projet trop ambitieux qui, dès les premiers projets pilotes, a été entrepris au mépris des droits fondamentaux de la population et en dissimulant des données techniques et économiques de la plus grande importance.

L’Ontario a été en mesure de soumettre le projet LAD à l’Ombudsman de l’Ontario  ainsi qu’au Vérificateur général de l’Ontario et les rapports ont été accablants.

Le Québec aura-t-il un jour la volonté politique de mettre en examen Hydro-Québec?

(à suivre…)

* * *

Si les « inspecteurs » et les installateurs se montrent trop insistants, voici ce que vous pouvez faire:

Voici un modèle de Formulaire d’acceptation de responsabilité des risques liés à l’installation du compteur électronique. Adaptez le texte selon votre situation et imprimez deux copies et gardez à porté de mains pour qu’ils soient disponibles lors de la visite des installateurs. Habituellement les mandataires ou employés d’Hydro-Québec refusent de signer ce type de formulaire et font demi-tour.

* * *

* * *

Si vous avez déjà un compteur émetteur de radiofréquences, Compteur nouvelle génération (CNG) ou Compteur de première génération ( Itron C1SR), demandez sans plus tarder  un compteur non communicant (CNC). 

Afin de vous prévaloir de l’OPTION DE RETRAIT cliquez ICI

* * *

Savez-vous que :

En juin 2014, la Régie de l’énergie a donné le feu vert à Hydro-Québec pour l’installation de compteurs dits «intelligents » à la grandeur du Québec FAISANT FI de la protestation citoyenne exprimée par :

– les témoignages accablants déposés en grand nombre à l’attention du régisseur

– plus de 6 000  Avis de non consentement adressés à Hydro-Québec

– plus de 200 Mises en demeure de retirer les compteurs émetteurs de radiofréquences adressées à Hydro-Québec

– plus de 118 demandes de Moratoire adressés au gouvernement par les municipalités

– le dépot d’une première pétition à l’Assemblée Nationale signée par plus de 17 000 citoyens le 4 décembre 2012

– des manifestations dans les rues de Montréal, Québec et Sherbrooke pour réclamer l’arrêt du déploiement –

5 février 2012 – Vidéo du 12 avril 2014Vidéo du 14 juin 2014

des articles de journaux/revues, entrevues à la radio/TV; témoignages de personnes électrosensibles, de médecins et scientifiques; rencontres de la ministre de l’Énergie et de députés pour expliquer les risques et enjeux associés à ces compteurs électropolluants imposés à la population…

En mai 2013, une motion déposée par Amir Khadir et adoptée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale demandait à Hydro-Québec demandait à H-Q: « Que l’Assemblée nationale demande à Hydro-Québec d’évaluer d’autres options afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs «intelligents» et de leur offrir le choix d’un autre type de compteur sans leur imposer des frais punitifs qui sont actuellement de 137$ à l’installation et de 206$ annuellement. »

En décembre 2013, un décret ministériel signé par madame la ministre Martine Ouellet (PQ), demandait à H-Q : «d’évaluer d’autres options  afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs intelligents et de leur offrir le choix d’un autre type de compteur sans leur imposer des frais punitifs qui sont actuellement de 137.$ à l’installation et de 206.$ annuellement

Nous avons écrit au premier ministre et au ministre de la santé, tous font sourde oreille!

 

* * *

Manifestez votre refus en envoyant un avis de non-consentement,
en distribuant des tracts, des affichettes et des feuillets d’information, en organisant une séance d’information,
en joignant ou créant un groupe local, en participant aux activités annoncées dans notre AGENDA.

Nous vous invitons à contacter votre député provincial. Les coordonnées de tous les députés du Québec sont disponibles ici. Pour contacter les médias locaux dont la liste est disponible à partir de ce site selon les région.

Il n’est pas trop tard pour contrer ce projet insensé!

* * *

 Suivez-nous sur YOUTUBE et FACEBOOK 

* * *

____________

IMPORTANTE CLARIFICATION 

Refusons les compteurs est un regroupement qui ne fait pas partie de la CQLPE

 La campagne Je Garde mon Compteur est une initiative de la CQLPE.

____________

Ce blogue est destiné à sensibiliser la population aux effets nocifs pour la santé des radiofréquences émises par les compteurs intelligents. Bien que toutes les précautions soient prises pour assurer l’exactitude de l’information qu’il contient, aucune garantie n’est donnée quant à son exactitude. Refusons les compteurs décline toute responsabilité à l’égard de tout dommage pouvant résulter de l’utilisation de l’information contenue sur ce blog. L’information figurant sur ce blog peut être mise à jour ou modifiée en tout temps. Par ailleurs, Refusons les compteurs ne peut garantir l’exactitude de l’information contenue sur d’autres blogs auquel le lecteur pourrait avoir accès au  moyen de  liens.

 

 

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.