12 avril 312 avril 612 avril 112 avril 2

Le mouvement Refusons les compteurs a vu le jour en décembre 2011 avec la création d’un premier groupe Refuse: Villeray refuse.

MISSION

Le mouvement Refusons les compteurs a pour mission de rassembler et de soutenir les citoyen(ne)s qui s’opposent au déploiement du réseau maillé des compteurs «intelligents» dans le but de protéger la santé, l’environnement, la faune et la vie privée.

Le site Refusons les Compteurs « intelligents » se veut le point de chute où les différentes initiatives et mobilisations des quatre coins du Québec peuvent venir chercher les pistes nécessaires à leur développement et leur organisation.

Ce site a été créé par des citoyens provenant de différents groupes Refuse à qui on a imposé ou tenté d’imposer des compteurs de première et de deuxième génération, ainsi que d’autres citoyens qui voient venir l’imposition et la refusent d’avance en considérant les enjeux économiques et socio-politiques, l’atteinte à la vie privée et à la santé. Certains sont électrosensibles et d’autres, simplement sensibles à leurs maux et aux premiers signes d’un sérieux problème.

______________

IMPORTANTE CLARIFICATION

Refusons les compteurs est un regroupement qui ne fait pas partie de la CQLPE et de son initiative Je Garde mon Compteur.

_____________

Nos demandes au gouvernement du Québec

  1. Qu’il impose à Hydro-Québec un moratoire immédiat à l’installation de tout compteur émetteur de radiofréquences en raison des enjeux concernant  la santél’économiela hausse des coûtsle piratage et la vie privée;
  2. Qu’une commission d’enquête itinérante, publique et transparente, composée de manière paritaire, soit créée, sous l’égide du Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE), afin de bien évaluer le projet dans son ensemble;
  3. Qu’il exige d’Hydro-Québec qu’elle accorde à tout abonné, sur simple demande écrite, sans tracasserie administrative ni frais supplémentaire, le maintien du compteur analogique et le remplacement rapide de tout compteur émetteur de radiofréquences (Itron ou Landis-Gyr) déjà installé par un compteur analogique n’émettant aucune radiofréquence.

* * *

Événements passés

 

Advertisements