Communiqués

Montréal, le 26 mars 2014

Débat des chefs – Le mouvement citoyen Refusons les Compteurs demande au prochain gouvernement d’agir par décret pour stopper le déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences d’Hydro-Québec

MONTRÉAL, le 26 mars 2014 /CNW Telbec/ – Le jeudi 27 mars 2014 à 18 h, des groupes de citoyens opposés au déploiement des nouveaux compteurs d’Hydro-Québec seront devant les studios de TVA à l’occasion du débat des chefs. Ils réclameront que le prochain gouvernement s’engage à agir par décret afin d’arrêter le déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences dès son arrivée au pouvoir comme cela a été fait pour la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2.

La phase 1 de déploiement (région de Montréal) n’est pas complétée. Les phases 2 et 3 (ensemble du Québec) encore non autorisées feront l’objet d’audiences devant la Régie de l’énergie les 9,10 et 11 avril prochains.

Voici les principales raisons justifiant une action gouvernementale ferme et immédiate :

La Régie de l’énergie s’avère impuissante à obtenir, selon ses propres conditions, une reddition de compte transparente, à jour et complète de la part d’Hydro-Québec.

Un nombre record de témoignages accablants pour Hydro-Québec ont été déposés à l’attention de la Régie de l’énergie dans les dossiers R-3863-2013 et R-3854-2013 phase 2 par des clients lésés;

  • Des comportements de chantage, d’intimidation et de harcèlement de la part d’employés et de sous-traitants d’Hydro-Québec sont évoqués dans la quasi-totalité des témoignages.
  • 10% des témoignages déposés rapportent les symptômes biologiques non thermiques observés partout dans le monde où de tels compteurs sont installés.

Seul un gouvernement élu et responsable a le pouvoir d’agir par décret pour mettre fin à ce qui est en voie de devenir l’un des pires gâchis économique, moral et sanitaire que le Québec aura connu.

Une Grande Manifestation nationale est prévue le 12 avril 2014 à Montréal pour réclamer un décret gouvernemental mettant fin au déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences.

Références

Témoignages dossier R-3863-2013
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/_layouts/publicsite/ProjectPhaseDetail.aspx?ProjectID=231&phase=1&Provenance=D

Témoignages dossier R-3854-2013 phase 2
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/_layouts/publicsite/ProjectPhaseDetail.aspx?ProjectID=222&phase=2&Provenance=D

Rapports de suivis trimestriels :
http://www.regie-energie.qc.ca/audiences/Suivis/Suivi_HQD_D-2012-127.html

Demande de renseignement no.1 de la Régie au Distributeur, page 9, paragraphes 6.1 et 6.2
http://publicsde.regie-energie.qc.ca/projets/231/DocPrj/R-3863-2013-A-0009-DDR-DDR-2014_01_29.pdf

SOURCE Refusons les compteurs

 

* * *

Montréal, le 12 juin 2013

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Déploiement des nouveaux compteurs d’Hydro-Québec : des citoyens dénoncent la désinformation et les méthodes abusives d’Hydro-Québec et exigent un moratoire immédiat ainsi que l’abolition des frais de retrait.

Des citoyens actifs dans le mouvement  Refusons les Compteurs dénoncent les stratégies de désinformation  et les méthodes cavalières utilisées par Hydro-Québec pour tenter de poursuivre, malgré l’opposition populaire grandissante, le déploiement controversé de son réseau de compteurs « intelligents » émetteurs de radiofréquences.

« Nous considérons que la décision de la Régie de l’énergie d’autoriser le déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences n’est pas valide puisqu’elle a été prise sur la base d’informations incomplètes qui omettent de préciser le degré d’exposition réelle à proximité immédiate des compteurs en passant sous silence les facteurs aggravants liés aux spécificités technologiques et aux conditions particulières du milieu d’implantation. (voir annexe1) Par conséquent, nous demandons à la Ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Madame Martine Ouellet, ainsi qu’à l’ensemble du Conseil des ministres de décréter un moratoire immédiat au déploiement des compteurs émetteurs de radiofréquences et ce au nom du principe de précaution. »

« Nous dénonçons le mépris avec lequel Hydro-Québec outrepasse la volonté exprimée par ses clients par un avis de non-consentement écrit dûment adressé par courrier recommandé au directeur d’Hydro-Québec distribution, M. Daniel Richard ( voir annexe 2) de même que nous dénonçons le mépris dont fait preuve Hydro-Québec en ne daignant même pas donner suite la motion unanime adoptée le 30 mai dernier par l’Assemblée nationale demandant à Hydro-Québec de d’abolir les frais de l’option de retrait. Nous demandons donc à la Ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Madame Martine Ouellet ainsi qu’à l’ensemble du conseil des Ministres de donner suite à la motion adoptée à l’unanimité et de décréter l’abolition de des tous les frais supplémentaires (frais d’installation et frais de relève) liés à l’option de retrait telle que proposée par Hydro-Québec afin que soit respectée la liberté de choix des citoyens. »

– 30 –

_______

Annexe 1

Premier volet – La désinformation

HQ a su mettre au point une campagne de communication bien orchestrée afin d’obtenir l’appui des décideurs et de la population sur la base d’omission de données importantes et de démonstrations fallacieuses.

HQ omet de parler de la technologie des ondes pulsées, des mesures ponctuelles, des émissions omnidirectionnelles, du nombre maximal d’ondes pulsées par minute, du caractère dynamique de son nouveau réseau de communication automatisé, du facteur de distance, du cumul des ondes émises par plusieurs compteurs ou plusieurs sources d’émissions de micro-ondes et de la réflexivité des ondes. ( Explications ci-bas. N.B. des références pour tous les faits rapportés peuvent être obtenues sur demande.)

Nous avons des raisons de penser que la combinaison de tous ces facteurs crée des situations qui pourraient dépasser largement les normes de sécurité canadiennes.

Les compteurs sont libres d’accès à moins d’un mètre de distance et aucun test n’a été fait pour déterminer la densité de puissance à laquelle la population est exposée à proximité immédiate des compteurs.

La population est en droit de savoir quelles sont les données réelles d’exposition à moins d’un mètre de distance des compteurs émetteurs de radiofréquences en considérant tous les facteurs pouvant contribuer à l’augmentation de l’exposition réelle des personnes.

 

1.      HQ omet de parler du facteur de distance

HQ omet toujours de donner des mesures de densité de puissance en dessous de 30 cm de distance. HQ omet de dire que la densité de puissance du signal augmente selon le carré de la distance si on se rapproche de la source d’émission. HQ a admis avoir omis de tester en laboratoire le degré d’absorption spécifique (DAS). Ce test aurait permis d’établir une limite de distance sécuritaire. À 30 cm d’un compteur, la densité de puissance a été mesurée à 552 900 uW/m2 ce qui outrepasse largement tout autre appareil disponible sur le marché. (N.B. la valeur théorique de l’onde pulsée est de 2 000 000 uW/m2).

2.      HQ omet de parler de la technologie des ondes pulsées

Les compteurs « intelligents » émettent des ondes pulsées intermittentes, très puissantes (effet de coup de fouet), à longue portée ( 3 kilomètres) qui ne sont pas comparables aux ondes non-pulsées, à courte portée et constantes émises par les autres appareils que nous pouvons nous procurer sur le marché.

3.      HQ omet de parler des mesures ponctuelles

La technologie à ondes pulsées doit être mesurée de manière ponctuelle. La densité de puissance ponctuelle est de 65 000 uW/m2 à 1 mètre de distance du compteur ce qui, à égale distance, surpasse tous les autres appareils domestiques. HQ ne donne que des mesures de densité de puissances moyennées dans le temps qui pour effet de minorer artificiellement les mesures réelles en les amenant à une valeur très faible de 50 uW/m2. (N.B. les valeurs théoriques des ondes pulsées sont plus du double des valeurs mesurées), Nous tenons à souligner que l’étude soi-disant indépendante commandée par HQ au Centre de Recherche Industrielle du Québec (CRIQ) était en réalité dirigée par l’ingénieur d’HQ, monsieur François Robichaud. Les mesures ponctuelles n’apparaissent pas dans ce rapport.

4.      HQ omet de parler des émissions omnidirectionnelles

Les ondes des nouveaux compteurs sont émises de manière omnidirectionnelles créant ainsi un halo de diffusion des ondes qui irradie dans toutes les directions capables de pénétrer les bâtiments et les personnes. En ce sens, les images de synthèses proposées par HQ dans son vidéo promotionnel ( lignes vertes se dirigeant sagement d’une maison à l’autre sans jamais pénétrer dans les domiciles) ne correspondent pas à la réalité.

5.      HQ omet de parler du nombre maximal d’ondes pulsées par minute (cycle d’utilisation maximal) 

Le nombre d’émissions d’ondes pulsées par minute augmentera si le réseau est  exploité à 100%, si toutes les fonctionnalités sont activées et  si la deuxième antenne Zigbee entre en opération. Cette deuxième antenne est destinée à communiquer avec les appareils électroniques et électroménagers dotés de puces. (Selon les calculs d’HQ, les faibles données publiées actuellement sont obtenues sur une utilisation de moins de 0.1 % de l’appareil)

6.      HQ omet de parler du caractère dynamique de son nouveau réseau de communication automatisé.

Dans un réseau dynamique,  certains compteurs (3% selon les observations faites lors du projet pilote de Villeray) sont plus actifs parce que plus sollicités en raison de leur proximité avec le routeur ou pour compenser l’incapacité de communiquer avec d’autres compteurs en raison de pannes ou d’obstacles. Ces compteurs « hyperactifs » peuvent émettre jusqu’à 2 fois par seconde.

7.      HQ omet de parler du cumul des ondes émises par plusieurs compteurs ou plusieurs sources d’émissions de micro-ondes.

Il est totalement absurde et trompeur de présenter séparément les mesures individuelles de chaque appareil se trouvant dans une pièce donnée car c’est le total des émissions qui doit être considéré.

8.      HQ omet de parler de réflexivité des ondes

Au contact de certaines surfaces, la réflexivité produit des « points chauds » qui sont des zones où se concentrent dangereusement les ondes.

Annexe 2

Deuxième volet – Les méthodes abusives

De plus, nous voulons dénoncer les méthodes abusives mises en place par HQ avec la complicité de la Régie de l’énergie afin de décourager les citoyens qui veulent, au nom du principe de précaution, exercer leur droit légitime de refus.

HQ et la Régie de l’énergie proposent une option de retrait que nous jugeons discriminatoire, inéquitable et inapplicable dans les faits.

  • L’option de retrait proposée par Hydro-Québec ne s’applique qu’au seul compteur du client. Un client ayant plusieurs compteurs groupés dans son logement et/ou exposé au rayonnement des compteurs de ses voisins ne peut pas, toujours selon la règle établie par Hydro-Québec, demander le retrait des compteurs de ses voisins.
  • L’option de retrait proposée par Hydro-Québec est coûteuse et de se fait discriminatoire envers les personnes à faible revenu et inéquitable pour les clients qui habitent la grande région de Montréal en regard des autres clients qui habitent ailleurs au Québec et qui ne sont pas soumis à te tels frais supplémentaires pour le même service de base.

Nous recommandons plutôt à tous ceux qui veulent exercer le droit de refus de faire  parvenir un avis de non-consentement par courrier recommandé à Hydro-Québec avec copie conforme aux députés provinciaux ainsi qu’à la ministre de l’Énergie est des Ressources Naturelles, Mme Martine Ouellet.

L’avis de non consentement exprime clairement la volonté de garder le ou les ancien-s compteur-s mécanique-s et le refus de payer des frais supplémentaires

HQ ne voulant pas divulguer le nombre de refus, nous avons dû faire une demande d’accès à l’information. Nous avons eu confirmation officielle qu’en date 15 avril 2013, 562 avis de non consentement sont parvenus à l’attention de M. Daniel Richard, président d’Hydro-Québec Distribution, ainsi que 113 mises en demeure de retirer des compteurs émetteurs de radiofréquences sans frais supplémentaires. Nous estimons d’après le taux de fréquentation de la page web d’information à ce sujet  que le nombre total d’avis de non-consentement continue d’augmenter rapidement.

Dans un premier temps nous avons pensé qu’HQ aurait été tenue de respecter la volonté exprimée par ses clients. C’est ce que laissait entendre M. André Cloutier, porte-parole d’HQ, le 4 avril dernier à Lachine. Voyez  l’extrait.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=0VllPDcUYvE

Les citoyens s’attendent à ce que leurs droits fondamentaux à la santé la sécurité et la vie privée soient respectées et exigent des réponses claires et précises à leurs questions. Voyez  l’extrait.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=XasytxJFrM8

Dans les faits, HQ ne daigne même pas répondre, pas même par un simple accusé réception et procède à l’installation de nouveaux compteurs en faisant la sourde oreille.

Témoignages

***

Manon

Bonjour,

J’ai suivi vos recommandations sur votre site et j’ai envoyé une lettre enregistrée à Hydro de l’avis de non-consentement pour toutes mes propriétés. Je suis propriétaire d’un duplex à Pointe-Claire dans lequel j’ai deux locataires. Les compteurs sont à l’intérieur. J’ai prévenu les deux locataires que je ne voulais pas que les compteurs soient changés. Je leur ai remis la feuille à mettre sur le compteur.

Malgré tout cela, je téléphone à ma locataire aujourd’hui et elle me dit qu’ils ont changé le compteur. Pauvre madame, 84 ans, ils l’ont menacé que c’était pour lui coûter 300$ par année de plus. Je l’avais bien avertie de me téléphoner s’il y avait quelque problème que ce soit. Ils lui ont dit que si je ne voulais pas les avoir, qu’ils allaient revenir poser l’ancien (bull shit!).

Le pire est que le locataire d’en haut a été plus insistant et n’a pas vraiment été embêté par la menace de payer plus cher car il s’en va dans 15 jours et c’est moi qui prend le logis à mon nom. Il leur a dit que je ne voulais pas et ils lui ont passé sur le dos pour l’installer.

Qu’est-ce que je fais avec ça maintenant?

Leur attitude me dégoûte et elle a été la même avec ma voisine et mon propriétaire de mon local de travail. J’ai 5 compteurs juste à coté de mon bureau. Mon propriétaire m’a écouté (par chance) et leur a refusé l’accès pour les changer. Les employés d’Hydro lui ont répondu que lui, le propriétaire, n’avait pas de contrôle là-dessus… pouvez-vous le croire! Mais bon, finalement, ils ne les ont pas changés…

J’attends de vos nouvelles impatiemment.

Manon (Beaconsfield)

***

Yvonne

Pendant mon absence, ils ont coupé le dispositif de sécurité que mon mari avait installé sur le compteur. Ils ont remplacé l’ancien par un nouveau compteur pas le smart non…

Tout de même, quelle effronterie !! Moi qui me pensais à l’abri puisque j’avais l’appui écrit de ma députée. Que me reste-t-il comme recours maintenant qu’ils vont me facturer en plus pour ça.

Merci de bien vouloir me répondre,

Yvonne (Laval)

Madame la députée,

Je vous envoie ceci afin de manifester mon mécontentement face à l’arrogance et au mépris de Hydro Québec qui a installé chez moi, contre mon gré, un nouveau compteur non-communiquant, malgré que j’avais signifié mon NON consentement par courrier recommandé à qui de droit, tel que Laval Refuse nous avait indiqué dans la procédure à suivre.

Non seulement HQ a passé outre à mon refus, je suis la seule sur ma rue à avoir reçu leur visite.

TOUS mes voisins ont encore leur ancien compteur analogique…  Si ce n’est là un acte de provocation et de mépris, je trouve la situation inadmissible.

J’espère que vous aurez à coeur de défendre les droits des citoyens qui ont tout à perdre dans cette lutte pour leurs droits qui menace leur santé !!!

Yvonne (Laval)

***

Sylvain

Bonjour,

J’ai remis des documents imprimés provenant du site web à mon voisin car il n’a plus internet; il va laisser sa porte de la cour barré maintenant; donc HQ ne pourra pas passer à moins qu’ils sautent par dessus la clôture ; on verra ; mais les gars d’HQ m’ont dit quand ils étaient chez moi qu’ils ne sauteraient pas par-dessus les clôtures des gens ; car j’avais oublié de barrer ma porte hier soir ; donc si la porte avait été barrée; il n’aurais pas installé le nouveau compteur non-plus; ils étaient 3 personnes chez moi pour installer ;

je crois qu’ils appréhendent des problèmes chez certains propriétaires ; j’avais l’avis de refus collé sur mon compteur et j’ai dit cela aux installateurs qu’ils avaient installé malgré cela et ils m’ont répondus qu’ils ont reçus l’ordre d’installer pareil malgré l’avis de refus ; vous voyez ils sont très audacieux.

Continuons le combat !!

Sylvain (Laval)

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :