Vie privée

Quelques faits à noter sur les compteurs intelligents en relation avec votre vie privée

Les compteurs intelligents sont, par définition, des dispositifs de surveillance, enregistrant
l’activité des ménages, l’occupation des lieux et les habitudes de consommation.
Ils ont la capacité de distinguer et d’identifier précisément les appareils électriques actifs
dans la résidence et d’enregistrer continuellement les moments précis où ceux-ci sont utilisés.

oeil espion flip

oeil espionLes informations sont acheminées au distributeur,
qui les conserve dans une base de données.

Qui a accès à ce portrait détaillé de la vie des occupants de chaque ménage?

Avec qui le distributeur est-il en droit de partager ces données? 

Comment cette somme ahurissante d’informations personnelles sera utilisée?

***

Ces informations peuvent facilement tomber entre de mauvaises mains, non seulement à l’interne, mais également
par voie de piratage. Or, certains se demandent, comme la commissaire à la vie privée, Elizabeth Denham
si les compteurs n’en disent pas un peu trop.

Voyez le vidéo explicatif de Brian Thiesen (BC Freedom), cet article sur la surveillance par les compteurs
et ce segment intitulé No Privacy with smart meters où l’on confirme qu’aux États-Unis, les distributeurs
d’électricité ont le droit de vendre les données recueillies aux compagnies intéressées, à des fins de marketing.

Cet article décrit l’avancée des dispositifs de télésurveillance par signature d’interférence électrique.

interf electrique - signatures appareils

Le schéma ci-dessous est tiré du document accompagnant la conférence donnée par le professeur Chase le 26 avril 2012.
On peut voir que chaque appareil possède une « signature » et qu’il est ainsi possible de suivre les activités d’une résidence,
ou encore noter les moments où les habitants sont généralement absents.


·  article 5 de la Charte des droits et libertés de la personne
(Toute personne a droit au respect de sa vie privée),

·  article 7 de la Charte des droits et libertés de la personne
(La demeure est inviolable),

·  article 8 de la Charte canadienne des droits et libertés
(Chacun a droit à la protection contre les fouilles, les perquisitions ou les saisies abusives),

·  article 12 de la Déclaration universelle des droits de l’homme
(Nul ne sera l’objet d’immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d’atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes).

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :